Sensibiliser les Préfectures, l’ADIL et l’ANIL. Visibiliser l'habitat participatif sur les formulaires officiels.

Prénom et nom : Françoise
Décrivez ici votre contribution si nécessaire : A propos du locatif social en habitat participatif

Constat - témoignages verbaux de locataires-postulants:

Logement proposé loin du territoire demandé, ou bien inapproprié. Nouvelles reçues sont souvent 'Vous devez accepter ce qu'on vous propose'. C’est ce qu’on leur dit verbalement dans les appels téléphoniques qui donnent des ‘nouvelles’; appels reçus de mairies, de bailleurs sociaux,…et contrairement aux effets d’annonces affichés officiellement.
Des recours existent, mais dans les faits, ces usages verbaux font que les locataires n'ont pas la parole, ne sont pas entendus.
Autre constat: des logements sociaux en locatif existent qui sont dédiés à l’habitat participatif. Les locataires intéressés par l’habitat participatif sur ce même territoire n’en sont pas informés (sauf exception). Le locataire n’a pas accès au bailleur social impliqué n’ayant pas le droit de l’appeler. Le développeur du bailleur social est une personne différente de la personne gestionnaire du locatif social qui est celle qui prend les décisions lorsque le moment de la livraison approche: les logements étaient déjà pré-attribués.
Beaucoup de démarches, d’efforts sur plusieurs années à attendre la décision du bailleur pour ce projet réduits à néant, découragement.

Eu le bonheur de participer à la 'Ruche' du samedi matin aux récentes Rencontres Nationales à Nantes. Parlé de multiples sujets, dont effet de 'nouveauté' pour les collectivités, qui ne sont pas préparées.
On a parlé des bailleurs, des mairies, mais oublié les préfectures, et le registre national des inscrits pour une demande de locatif social (en Loire-Atlantique ADIL, au national ANIL). Les préfectures signent les ‘contingents préfectoraux’ pour les personnes inscrites à l’ADIL qui en ont fait la demande. Les préfectures contactent les bailleurs, et proposent un logement. L’ADIL a créé une section ‘info habitat participatif’ mais dispose de peu d’éléments d’information. C’est un début néanmoins.

Concrètement

Sensibiliser l’ADIL, l’ANIL, et tous les organismes départementaux d’enregistrement des demandes de locatif social:
- ajouter une ligne sur formulaires officiels d’enregistrement des demandes: ’’Demande de locatif social en habitat participatif’’
- permettre pleinement à cette même demande, et surtout aux locataires de s’exprimer, ne pas ‘subir', d’être entendus.

Sensibiliser aussi les préfectures qui jouent un rôle important dans l’attribution lorsqu’il y a contingent préfectoral.